se ami litalia diglielo nella sua lingua

Nos activités

  depliants 2017 1b

Le programme des activités du semestre est téléchargeable en cliquant sur l'image ci-dessus
(mis à jour le 6 avril)

Lo Zingarelli

Un mot italien vous échappe ?

ZanTip 02Faites-y un double-clic : vous obtiendrez sa définition.

Soyons social !

... mais sans tracking*

facebook logo

Notre page facebook...

 

rss

Suivez le flux RSS du site...

 

* c'est à dire sans que cette petite image bleue enregistre malgré vous votre simple visite de ce site.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Ceci tout en respectant les règles concernant la vie privée. En savoir plus

J'ai compris

Les seuls cookies utilisés par ce site entrent dans la catégorie de ceux exemptés de consentement préalable telle que définie par la CNIL sur cette page : Sites web, cookies et autres traceurs.

Par exemple un cookie, nommé cookieaccept, va enregistrer dans votre navigateur votre clic sur le bouton "J'ai compris" pour éviter de vous présenter ce bandeau à chaque nouvelle visite du site.

Nos boutons Facebook, Linkedin, etc sont de simples liens qui ne transmettent aucune information avant d'être cliqués.

Bref, nous affichons ce bandeau pour être en règle mais n'enregistrons ni ne transmettons aucune donnée à caractère personnel.

Le rêve Italien (Il grande sogno) au Lido Préparer l'article pour l'imprimer E-mail

affiche_reve_italien

Dernières séances le mardi 23 mars

Sortie le 10 mars 2010 du film de Michele Placido.

Après avoir étudié les années de plomb dans le majestueux 'Romanzo criminale', Michele Placido continue sa plongée dans l'histoire de la péninsule en se penchant sur les manifestations de 1968. Occupation des universités, opposition pacifiste à la guerre du Vietnam, soulèvement face à une société bourgeoise qui n'a pas vraiment changé ses habitudes depuis la chute de Mussolini, le 1968 italien ressemble beaucoup au 1968 français, tchèque ou allemand. Pour dépeindre le bouleversement civil qui naît cette année-là, Placido choisit le prisme de l'histoire d'amour d'une étudiante - Jasmine Trinca, parfaite - et d'un jeune policier infiltré parmi les rangs des insoumis, séduit par celle qu'il devait surveiller.

Le schéma est certes cliché, mais Placido sait ne pas l'appesantir. L'intérêt est ailleurs. Le réalisateur raconte d'abord sa propre histoire, celle d'un membre des forces de l'ordre qui, après avoir maté les révoltes estudiantines, a compris leurs arguments et changé de camp. Surtout, comme dans 'Romanzo criminale', Placido montre une nouvelle fois tout son talent pour, à partir des destins d'une poignée de personnages, raconter les mutations d'une société toute entière par petites touches, même s'il lui arrive d'abuser de certains effets dispensables (ralentis épiques, musique trop écrasante). La scission entre une Italie catholique et conservatrice et une jeunesse révoltée, entre les parents et leurs enfants, entre les ouvriers et les patrons, entre les maîtres et les élèves : le cinéaste capte un pays sur l'arête, juste avant son basculement dans une nouvelle ère. Ses personnages, pris dans la tourmente d'événements qu'ils ne contrôlent plus, voient leur vie leur échapper au nom d'intérêts supérieurs. L'amour et l'engagement deviennent incompatibles, et après le grand rêve survient le réveil, toujours brutal. Entre l'autobiographie, le film historique et la tragédie amoureuse.

(Critique de Mikaël Demets de evene.fr, voir sa rencontre avec Jasmine Trinca.)

 

Voir aussi:

  • Le site du Lido (horaire des séances).
  • Le site officiel du film chez Ad Vitam, le distributeur en france (photos, dossier de presse).
  • Sur le site de Télérama, la critique de Juliette Bénabent, et son interview vidéo de Jasmine Trinca.
  • Le film sur Allociné (bandes annonces, photos, forum, secrets de tournage, ect)
En italien :