se ami litalia diglielo nella sua lingua

Nos activités

  depliants 2017 1b

Le programme des activités du semestre est téléchargeable en cliquant sur l'image ci-dessus
(mis à jour le 6 avril)

Lo Zingarelli

Un mot italien vous échappe ?

ZanTip 02Faites-y un double-clic : vous obtiendrez sa définition.

Soyons social !

... mais sans tracking*

facebook logo

Notre page facebook...

 

rss

Suivez le flux RSS du site...

 

* c'est à dire sans que cette petite image bleue enregistre malgré vous votre simple visite de ce site.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Ceci tout en respectant les règles concernant la vie privée. En savoir plus

J'ai compris

Les seuls cookies utilisés par ce site entrent dans la catégorie de ceux exemptés de consentement préalable telle que définie par la CNIL sur cette page : Sites web, cookies et autres traceurs.

Par exemple un cookie, nommé cookieaccept, va enregistrer dans votre navigateur votre clic sur le bouton "J'ai compris" pour éviter de vous présenter ce bandeau à chaque nouvelle visite du site.

Nos boutons Facebook, Linkedin, etc sont de simples liens qui ne transmettent aucune information avant d'être cliqués.

Bref, nous affichons ce bandeau pour être en règle mais n'enregistrons ni ne transmettons aucune donnée à caractère personnel.

Piazza Fontana (Ciné-club Primissimo Piano) Préparer l'article pour l'imprimer E-mail

Affiche Piazza FontanaLe mardi 1er avril 2014 à 20h30

Espace NORIAC

Romanzo di una strage  (Piazza Fontana)
Un film de Marco Tullio Giordana , 2010, 120mn.
Avec  Valerio Mastandrea, Pierfrancesco Favino, Michela Cescon,... 

L’année 1969 en Italie est marquée par une vague de grèves et de manifestations. Le gouvernement conservateur s’inquiétant de l’avancée du parti communiste met en place un réseau d’informateurs et d’infiltrés dans les partis d’extrême gauche et d’extrême droite.
Le 12 décembre, une bombe explose à la Banque Nationale d’Agriculture sur la Piazza Fontana, faisant 17 morts et 88 blessés. Le commissaire Luigi Calabresi est chargé de l’enquête. Très vite il recherche les terroristes dans les milieux d’extrême gauche. Lors d’un interrogatoire à la préfecture de Milan, le non violent Giuseppe Pinelli, membre fondateur du cercle anarchique Ponte della Ghisolfa, tombe par la fenêtre. Calabresi, absent au moment du drame, doit se fier aux témoignages des policiers présents qui s’accordent sur une version officielle de « suicide comme aveu de culpabilité ». Mais leurs explications, peu convaincantes, divisent l’opinion publique. Peu à peu, Calabresi a la certitude qu’il faut aller chercher les responsables dans les hautes sphères politiques.
A ce jour, personne n’a été déclaré coupable dans l’attentat de Piazza Fontana qui reste l’une des affaires les plus sombres de l’histoire contemporaine d’Italie et le premier épisode de ce qui sera appelé la «stratégie de la tension».

 


Sur ce chapitre crucial de l’histoire italienne, déclare le réalisateur, la désinformation a été totale. Au fil du temps, toutefois, la littérature sur ce sujet s’est considérablement enrichie, elle a continué d’apporter des pièces à la mosaïque, parvenant ainsi à éclairer les aspects les plus obscurs de cette affaire, mais en même temps, elle en a complexifié le cadre et rendu la synthèse plus difficile, le sens général moins évident. Cela dit, chaque recherche «spécialisée», chaque approfondissement encourt ce risque. Je crois cependant qu’un film – même au travers de ses inévitables et nécessaires simplifications – peut aider à la reconstruction d’un événement aussi controversé.

Pour se documenter

voici des liens vers différentes analyses et critiques du film :

  •  La fiche technique, les bandes annonces et plein d'autres choses sur AlloCiné.fr
 
 

 

  • Et toutes les recensions de la presse italienne sur mymovies.it

 

Ciné-club

Flyer Piazza Fontana
Le film est en version originale sous-titrée.
Il est présenté dans le cadre de Primissimo Piano, l'activité ciné-club de la Dante Alighieri,
en partenariat avec l'Espace Noriac (10, rue Jules Noriac).
Adhésion ciné-club (carte verte Interfilm valable sur la saison 2013-2014) : 1 €;  Carte offerte aux membres de la Dante Alighieri.
Participation aux frais : 4 €
Pot convivial à l'issue de la projection.

Si vous souhaitez participer à la diffusion de l'information sur cette projection vous pouvez télécharger et distribuer le prospectus ci-joint : cliquez sur l'image et imprimez le pdf.
 
Merci de participer et à bientôt au cinéma !
 
 

 logo PP t 300dpi