se ami litalia diglielo nella sua lingua

Nos activités

  depliants 2017 1b

Le programme des activités du semestre est téléchargeable en cliquant sur l'image ci-dessus
(mis à jour le 6 avril)

Lo Zingarelli

Un mot italien vous échappe ?

ZanTip 02Faites-y un double-clic : vous obtiendrez sa définition.

Soyons social !

... mais sans tracking*

facebook logo

Notre page facebook...

 

rss

Suivez le flux RSS du site...

 

* c'est à dire sans que cette petite image bleue enregistre malgré vous votre simple visite de ce site.

Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Ceci tout en respectant les règles concernant la vie privée. En savoir plus

J'ai compris

Les seuls cookies utilisés par ce site entrent dans la catégorie de ceux exemptés de consentement préalable telle que définie par la CNIL sur cette page : Sites web, cookies et autres traceurs.

Par exemple un cookie, nommé cookieaccept, va enregistrer dans votre navigateur votre clic sur le bouton "J'ai compris" pour éviter de vous présenter ce bandeau à chaque nouvelle visite du site.

Nos boutons Facebook, Linkedin, etc sont de simples liens qui ne transmettent aucune information avant d'être cliqués.

Bref, nous affichons ce bandeau pour être en règle mais n'enregistrons ni ne transmettons aucune donnée à caractère personnel.

La Traviata à l'Opéra-Théâtre - Conférence Préparer l'article pour l'imprimer E-mail

traviataL'Opéra-Théâtre de Limoges propose en avril l'opéra de Giuseppe Verdi dans une nouvelle production.

En prélude, pour mieux se préparer à apprécier l'œuvre, nous organisons une conférence le

Mercredi 4 Avril à 18 heures 30.

Christophe Bouillet, professeur agrégé, procédera à un tour d'horizon complet des facettes de l'opéra et traitera le synopsis de l'œuvre puis l'histoire de son écriture, de sa création et de son interprétation. Accompagné d'un support visuel et audio, le conférencier développera un commentaire musical et littéraire et analysera certains éléments de la dramaturgie de cet opéra.

Il sera bien entendu à la disposition des participants pour répondre à toute question.

Participation : 7€, 5€ pour les adhérents, 3,5€ pour les étudiants. Buffet de rafraichissements.

Lieu : Salle conviviale, niveau (-1) de l' Espace Associatif Charles Silvestre au 40, rue Charles Silvestre à Limoges.

Tarif préférentiel : Nous disposons de places pour les séances des 13, 15 et 17 avril. Pour en bénéficier, les adhérents doivent s'inscrire auprès du secrétariat de l'association et retirerons ensuite leur(s) place(s) au guichet du théâtre. Voir la rubrique Contact.

Lien : Le spectacle, ses dates et les manifestations qui l'accompagnent sur le site de l'Opéra-Théâtre.

Le monde est grand Giacomo ! Préparer l'article pour l'imprimer E-mail

Untitled document

Le vendredi 13 janvier 2012, à 20 heures 30, à l'Espace Noriac, Gilbert Ponté présente le troisième volet de sa saga familiale.

Affiche_GIII_w

C'est donc la fin d’une trilogie… Après “Giacomo, l’enfant de la cité” ou la brassée d’enfance de Giacomo, fils d’ouvriers italiens arrivés en France au début des années 60, et “Giacomo, sur les planches”, souvenirs d’adolescence et découverte du théâtre avec Molière et ses «Fourberies de Scapin», voici venir le dernier épisode de la trilogie : “Le monde est grand, Giacomo !” ou quelques instantanés du passage à l’âge adulte, dans le désordre… La mémoire est si fantasque au fond, qu’on ne peut qu’en rire !

Giacomo a 18 ans, et c’est décidé, il sera comédien ! Le voici donc à Paris en pleine effervescence post mai 1981 : la Gauche est revenue aux affaires, et le monde va changer, c’est sûr !... A la manière d’un grand pêle-mêle de souvenirs tendres ou hilarants, Giacomo part en colonie de vacances, travaille au Moulin Rouge, entre dans une “grande école de théâtre”, ramasse des noisettes pour sa mère Maria, ou tombe amoureux d’Hortense ; et Gilbert Ponté interprète de nouveau avec gourmandise une foule de personnages bigarrés et comiques :
Jojo, un accessoiriste fripon ; Madame Gandouga, volubile “mamma” africaine ; Monsieur Albert, qui passe son temps à faire pisser son chien ; Roselitta, femme de ménage autoritaire ; Eric, l’ami qui a commencé le théâtre chez les jésuites ; sans oublier “Madame la Mort” elle-même…
Car, entre deux éclats de rire, Gilbert Ponté ose l’émotion, et cela lui va bien…

Les critiques

Télérama : Interprétant à lui seul tous les personnages de cette chronique tragi-comique, Gilbert Ponté nous entraîne du rire à l’émotion. Subtilement, sans démagogie, il incite aussi à la réflexion: pour les immigrés, plus de cinquante ans après, les choses ont-elles changé ? (M. Bourcet)

La Croix : Avec beaucoup d'humour et de tendresse, Gilbert Ponté fait cohabiter l'Italie, le Maghreb et l'Afrique, mais aussi les "fachos", les "machos" et les racistes, et nous promène avec talent dans sa mémoire. Du grand art. (A. Darmon)

Le Figaro Magazine : Tout en finesse et en légèreté, ce spectacle drôle et touchant est profondément humain. A déguster avec respect. (T. Grenez)

Pariscope : Mis en scène par Stéphane Aucante, dans une grande humanité, Gilbert Ponté investit chaque personnage et parle tout simplement de la vie. C'est très beau. (M.-C. Rivière)



Texte et interprétation : Gilbert PontéLuigi
Mise en scène : Stéphane Aucante
Décors : Gilles Teyssier
Lumières et vidéos : Kosta Asmanis
Son : Richard Gilil
Marionette: Neville Tranter
Le spectacle a été créé à l'
Espace Kiron, Paris
par le Théatre de la Birba
et le Théatre Alicante

Renseignements pratiques

Espace Noriac, 10 Rue Jules Noriac , 87000 Limoges.


Le vendredi 13 janvier 2012 à 20 heures 30. Durée 1 heure 30.

Tarif plein: 14 euros.

Adhérents de l'association Dante Alighieri: 12 euros.

Moins de 26 ans et demandeurs d'emploi sur justificatif: 9 euros.

Réservations : rubrique Contact ou au 05.55.32.04.48

Ce spectacle est organisé à l'Espace Noriac avec le précieux soutien du Conseil Général de la Haute-Vienne.

logo_cg bandeau_noriac_s

Dernières représentations du Groupe SPECIMEN Préparer l'article pour l'imprimer E-mail

Une ultime chance pour celles et ceux qui ne les ont pas bien entendus (...) ou pas encore vus, les musiciens italiens du Groupe SPECIMEN, accompagnés des clowns de la Compagnie AP'NEZ se produisent encore :

 

  • A la salle des fêtes de Masléon, ce samedi soir à 20 heures 30.
  • A la salle des fêtes de Flavignac, demain dimanche à 15 heures.

 

Apnez-specimen

De la musique et du rire...

 

Giacomo sur les planches Préparer l'article pour l'imprimer E-mail

Untitled document

Le vendredi 20 mai, à 20 heures 30, à l'Espace Noriac, Gilbert Ponté revient nous faire vivre la suite de sa saga familiale.


G_sur_les_planches

En solo sur scène il nous a déjà enchantés avec les personnages de son enfance (voir les commentaires des spectateurs sur Giacomo, l'enfant de la cité donné en octobre dernier). Cette seconde partie voit grandir Giacomo, s'enrichir son expérience du monde et aussi s'approfondir le jeu de Gilbert Ponté. L'auteur, l'acteur et le personnage de Giacomo ne font qu'un, conférant à ce triptyque (la troisième partie Le monde est grand, Giacomo sera programmée cet automne) l'authenticité qui emporte notre émotion.

Dans la vidéo ci-dessous des extraits du spectacle et l'éclairage de Stéphane Aucante, le metteur en scène, :

{denvideo divers/G_sur_les_planches_2485.flv 600 400}

Les réactions de la presse lors de la création de la pièce à la Manufacture des Abbesses.

Le pdfdossier de presse complet.

Un pdf prospectus à imprimer pour inviter vos amis et connaissances qui n'ont pas l'internet.

Renseignements pratiques

Mise en scène : Stéphane AucanteG_colonne_Morris
Avec : Gilbert Ponté
Décors : Cédric Teyssier
Lumières et vidéos : Kosta Asmanis
Son : Richard Gilil
Costumes : Clothilde Fortin
Le spectacle a été créé à la
Manufacture des Abbesses, Paris
par le Théatre de la Birba
et le Théatre Alicante

Espace Noriac, 10 Rue Jules Noriac , 87000 Limoges.


Le vendredi 20 mai 2011 à 20 heures 30. Durée 1 heure 30.

Tarif plein: 14 euros.

Adhérents de l'association Dante Alighieri: 12 euros.

Moins de 26 ans et demandeurs d'emploi sur justificatif: 9 euros.

Réservations : rubrique Contact ou au 05.55.32.04.48

logo_cg


bandeau_noriac_sCe spectacle est organisé
à l'Espace Noriac
avec le précieux soutien
du Conseil Général de la Haute-Vienne.

Giacomo, l'enfant de la cité Préparer l'article pour l'imprimer E-mail

Aller voir ce que les spectateurs en on dit...

Le vendredi 15 octobre, à 20 heures 30, à l'Espace Noriac.

 

De et par Gilbert Ponté, mise en scène Stéphane Aucante.

 

Giacomo_Gilbert_Ponte

 

 

Début des années 60. Giacomo n’est qu’un enfant lorsque Luigi et Maria, ses parents, décident de quitter l’Italie pour la France, à la recherche d’un travail et d’une vie meilleure...

L’atmosphère d’exode en gare de départ, le très long voyage en train vétuste et bondé, le mépris des douaniers à la frontière, les premières années passées dans une France qui n’avait pas encore réglé ses problèmes d’immigration (d’ailleurs, les a-t-elle réglés depuis?...), tout ou presque aurait pu inviter au drame dans Giacomo, l'enfant de la cité. Mais, vu par les yeux d’un enfant, la folie oppressante du départ en gare, le chemin à parcourir du compartiment aux toilettes du train pour y aller vomir, l’accueil glacial des patrons à l’arrivée en France, la vie trop oisive dans la cité ouvrière le long du Canal du Rhin, deviennent comme autant d’extraits de films en cinémascope, des aventures héroïques à traverser, des scènes de cartoons hilarantes et des terres vierges pour des jeux grandeur nature.

Surtout, dans ce nouveau spectacle solo, Gilbert Ponté nous raconte une histoire vraie, la sienne et celle de sa famille italienne venue en France à l’époque des Trente Glorieuses. Et cette histoire personnelle qui rejoint la grande Histoire, il nous la raconte comme toujours avec cette générosité, et cette truculence qui sont désormais siennes, interprétant de nouveau une quantité impressionnante de personnages: l’enfant Giacomo bien sûr, mais aussi Luigi et Maria, ses parents; et Tino monté dans le train de l’exode par mégarde; et un chef de gare mussolinien et borgne; et un douanier suisse particulièrement sourcilleux. Mais aussi Evio, Jesus et Boubaker, les premiers meilleurs copains de Giacomo, Lucette et Rocco, les voisins calabrais, Monsieur Ferracioli, l’anarchiste, ou encore Iboun, le seul noir africain de la cité...

Bref, une incroyable galerie de personnages à la fois drôles et attachants, toujours hauts en couleurs, au service d’une histoire inédite, d’où naitra un Gilbert/Giacomo émouvant et critique, jetant un regard à la fois poétique et politique sur son histoire, pour nous dire qu’en matière d’émigration, de racisme et de relations humaines, rien n’a vraiment changé depuis cinquante ans...

 

« Interprétant à lui seul tous les personnages de cette chronique tragi-comique, Gilbert Ponté nous entraîne du rire à l’émotion. Subtilement, sans démagogie, il incite aussi à la réflexion : pour les immigrés, plus de cinquante ans après, les choses ont-elles changé ? » M. Bourcet (Télérama)


Ce spectacle est le premier volet d'une trilogie, la seconde partie Giacomo sur les planches sera donnée le 20 mai 2011 et la troisième Le monde est grand Giacomo ! à l'automne 2011.

« Avec sa trilogie des Giacomo, Gilbert PONTÉ fait un fascinant travail de mémoire et dit, avec humour et générosité, son amour pour ses origines, en même temps que pour le pays qui l’a vu grandir, et surtout, pour toutes ces « petites gens » sans histoire qui font justement l’Histoire ». (italieaparis.net)

Des extraits du spectacle,commentés par l'auteur sont disponibles ici sur Videoscènes.

 

Espace Noriac, 10 Rue Jules Noriac , 87000 Limoges.


Le vendredi 15 octobre 2010 à 20 heures 30. Durée 1 heure 30.

Tarif plein: 14 euros.

Adhérents de l'association Dante Alighieri: 12 euros.

Moins de 26 ans et demandeurs d'emploi sur justificatif: 9 euros.

 

logo_cg

 

Ce spectacle est organisé avec le précieux soutien

du Conseil Général de la Haute-Vienne.

 

Les spectateurs ont dit :

 

Nous avons passé un agréable moment. Quelle performance pour Gilbert Ponté ! C’est un comédien complet qui sait nous faire partager ses émotions. Nous attendons avec impatience la suite. [Y. L.]

Che talento ! Riesce a unire teatro, mimo, burlesco, passando da un personaggio all’altro con grande destrezza. Ci ha veramente fatto vivere l’atmosfera dell’Italia del dopoguerra e della Francia delle Trente Glorieuses. La sua storia personale è sempre molto attuale. [G. T.]

J’ai été ravie par la performance de Gilbert Ponté, il a conforté l'enthousiasme que j'avais éprouvé quand nous l'avions vu à Paris. Il allie à la fois tendresse, nostalgie et drôlerie. Son humour, avec ses clins d'œil à l'actualité, l'empêche de tomber dans la mièvrerie. Vivement le second acte au mois de mai ! [M. L.]

Mon épouse et ses sœurs ont apprécié ce moment de vie que leurs parents ont vécu. C'était une belle soirée et malheureusement I. travaillait le lendemain, donc nous ne nous sommes pas "éternisé". Pour nous ce type de soirée nous plaît bien. Le prix devrait peut-être être un petit peu moins haut pour les adhérents. [J.-P. C.]

Giacomo m'a beaucoup séduit. Il y a d'abord une assez belle performance d'acteur. Deux heures quand même. A faire tous ces personnages. C'est très bien vu, drôle avec juste assez de sensibilité pour que cela ne rejoigne pas la déploraison du sort -pourtant pénible- de ces gens. Je ne sais pas si c'est autobiographique mais cela en donne l'impression. Il y a du vécu et il passe bien même si j'ai eu un peu de mal à entrer dans la représentation. P. avait amené ses enfants et je crois que cela leur a plu. Donc, comme prévu, c'est tout public. Beaucoup de qualités donc. [Ph. M.]

J'ai adoré cette pièce. Je trouve que l'acteur a réalisé une performance extraordinaire : les différentes voix des personnages, les mimiques, la gestuelle. J'ai beaucoup aimé le comique : humour, farce, clins d'oeil à la société actuelle. La façon de traiter le sujet aussi : les humiliations subies par les immigrés, les rapports entre les gens dans les cités. Excellent, j'attends la suite avec impatience et je compte bien y amener des amis. [M. M.] Excellente idée [ndw].

Je viens vous exprimer tout le plaisir que nous avons eu, mon épouse et moi, à voir la pièce de théâtre le 15 octobre dernier. Giacomo est devenu un ami dont nous avons hâte de connaitre la suite de la vie. En plus, c'est une belle performance d'acteur. [J.-M. C.]

J'ai adoré ce spectacle plein d'humour, de poésie et de vie. J'ai aimé redécouvrir ce monde de l'enfance, curieuse, étonnée et pleine de questionnements au travers de Giacomo avec un arrière plan historique et social. Le récit, fort et poignant, de la vie de cette famille italienne, en France, est plein d'optimisme. Saluons la prestation exceptionnelle de l'acteur, seul sur scène, il donne l'illusion d'avoir à ses côtés famille, voisins, amis, le tout dans une joyeuse fête. Bravo ! [C. M.]

Nous venons de voir le premier d'une série de trois spectacles "inclassables" comme nous l'a révélé l'auteur-acteur lui-même. Ils se suivent et sont indépendants l'un de l'autre. Ce n'est pas un one-man-show et pourtant le tour de force de l'acteur est exceptionnel. Les trois épisodes répondent à une nécessité vitale d'expression et non à un projet culturel abstrait qui le rangerait sous une belle étiquette pré-conçue. Toute l'italianité de l'auteur s'exprime à travers son propre filtre de l'héritage de la commedia dell'arte. Et l'on bascule du grotesque au poétique, du rire devant la caricature à une émotion poignante. Une très belle expérience théâtrale dont on se souvient. Bravo l'artista! [D. M]

Muriel Mingau a rendu compte du spectacle dans le Populaire de Centre (lire l'article).

et n'oubliez pas :

La seconde partie Giacomo sur les planches sera donnée le 20 mai 2011, à vos agenda!