Assemblée générale annuelle :

Elle se tiendra le 7 février Salle Jean Pierre Timbaud à 15 heures 30.
Renouvellement des adhésions à partir de 14h30.

Ciné-club Primissimmo Piano :

Sacro GRA, Film documentaire de Gianfranco Rosi (2013). Espace Noriac, mardi 17 février à 20h30.

Musique :

Concert :
La sainte folie fantastique : Canzonette alla napolitana
Programme :
- G.P. Flaccomio : Il primo libro delli madrigali a tre voci
- V. Fontana : Canzone villanesche a tre voci alla napolitana
- G. Zappasorgo : Napolitane a tre voci...
La Sainte Folie, l’ensemble qui monte dans la musique « ancienne », s’associe ici à trois figures du chant traditionnel corse. Ils travaillent depuis plus d’un an pour réussir le mariage des musiques traditionnelles et du répertoire italien de la fin du 16e siècle. Un concert qui nous rapproche de la tradition musicale du
Sud de l’Italie : entre le populaire et le savant, entre le noble et le paysan, la musique et la danse. Une rencontre tout simplement. Présentation du concert à 19h00.
Château de la Borie, Solignac, Samedi 7 février à 20h30.

Opéra au Cinéma :
Tosca de Puccini au Cinéma Grands Écrans Centre, Mardi 3 février à 20h00.
Informations : http://www.grandecran.fr/limoges-centre/film/58231

Littérature :

Géologie d'un père,
de Valerio Magrelli,
Actes Sud,
20 euros.
Dernier volet d’une quadrilogie en prose poétique, Géologie d’un père aborde la relation de Valerio Magrelli avec son père, Giacinto, mort à 83 ans. Portrait éclaté et héroïcomique d’un père à la fois tendre et irascible, fort et faible, souriant et rugissant. Un parcours qui conduit aussi, inéluctablement, à la découverte de soi...Notes inutiles, de Virgilio Giotti, Éditions de la revue Conférence, 15 euros. Depuis 1942,Virgilio Giotti (1885-1957) est sans nouvelles de ses fils, partis pour le front russe. De 1946, date à laquelle il apprend tardivement la mort de l’un d’eux, à 1955, il consigne sa douleur dans un carnet; ses amis en découvriront l’existence lors de sa publication posthume en 1959 sous le titre de Notes inutiles, que Pasolini tiendra pour un chef- d’œuvre du xxe siècle. La passion de ces notes est l’amour des fils. Giotti, poète des humbles, des vaincus, de l’éthique de la pauvreté, de la beauté simple du monde, de la solitude essentielle, des douleurs universelles de l’homme, mais, plus encore, de la maison, de ceux qui l’habitent, de la pure et sereine joie d’être avec les siens, fait partie, avec Notes inutiles, de ces rares et bouleversantes exceptions.

Je cherche l'Italie,
de Yannick Haenel,
Gallimard,
17,50 euros.
«Ce livre est le récit d'une expérience. J'ai vécu quatre ans à Florence, entre 2011 et 2014. Découverte éblouie d'une ville d'art, entièrement tournée vers ses fresques, ses sculptures, ses églises. Choc simultané de la crise, qui frappe avec violence les Italiens et dévaste leur culture. En me consacrant à l'Annonciation de Fra Angelico ou au Déluge de Paolo Uccello, je redécouvre la passion politique. Comment trouver une voie libre, un intervalle dans un monde ruiné? Éclairage sur les naufrages de migrants à Lampedusa, hommage à saint François d'Assise, journal de lecture de Georges Bataille, ce livre est un récit initiatique : une aventure en temps de crise.»
Yannick Haenel.

 


HORS LIMOUSIN :

Exposition De Léonard de Vinci à Michel-Ange, Les Borgia et leur temps au Musée Maillol :
Jusqu'au 15 février. Des armures, bijoux et tableaux de maîtres retracent la folle épopée de cette famille espagnole, qui deviendra symbole de la décadence dans la Renaissance. De Léonard de Vinci à Michel-Ange, l'exposition « Les Borgia et leur temps » présentée au Musée Maillol retrace le parcours
exceptionnel de la famille Borgia, connue pour les scandales qui entourent certains de ses membres et leur impact dans les sphères intellectuelles et politiques.