CONFERENCE :

Le 14 Janvier Marine Laplaud : L’art à Venise. Ce soir à 18 heures à la "salle conviviale" de l'Espace Associatif Charles Silvestre. 

La QUINZAINE du CINEMA ITALIEN à la BFM de Limoges :

"Roma, Roma !"
Place cette année à quelque uns des plus grands réalisateurs inspirés par la ville aux sept collines.
Le 17 janvier, 14h15 Conférence de R. Madjarev : Roma città del cinema
                      15h00 Roma città aperta de Roberto Rossellini (1945).
Le 20 janvier, 19h30 Mamma Roma de Pier Paolo Pasolini (1962).
Le 23 janvier, 19h30 Caro Diario de Nanni Moretti (1993).
Le 28 janvier, 19h30 La grande bellezza de Paolo Sorrentino (2013).

Café italien :

Samedi 31 janvier, à 17h à la librairie Le temps de vivre à Aixe sur Vienne.

Musique :

Jukebox :
A partir du truculent film de Dino Risi, Le Fanfaron, les musiciens du Cabaret contemporain font leur Jukebox. Jeudi 15 janvier, 20h30, Bellac - Théâtre du Cloître. Informations : http://www.theatre-du-cloitre.fr/spectacle/jukebox

Théâtre :

Pinocchio, le ressuscité :
Le Pinocchio de Collodi conte avant tout les péripéties d'un enfant du peuple, un ragazzo florentin. Limoges, Théâtre Expression 7, Mercredi 21 janvier, 15h00 et Vendredi 23 janvier, 19h00. Informations : http://www.theatreexpression7-ciemaxeyrolle.fr/

DVD :

Palerme d'Emma Dante,
Sortie le 6 janvier. D'abord metteur en scène de théâtre, Emma Dante réalise ici son premier film. Un dimanche d’été. Le sirocco souffle sans relâche sur Palerme quand Rosa et Clara, en route pour célébrer le mariage d’une amie, se perdent dans la ville et débouchent dans une ruelle étroite : Via Castellana Bandiera. Au même moment, une autre voiture conduite par Samira, dans laquelle est entassée la famille Calafiore, emprunte la ruelle dans le sens opposé.
Ni Rosa ni Samira, vieille femme têtue, n’ont l’intention de faire marche arrière. Enfermées dans leurs voitures, les deux femmes s’affrontent dans un duel silencieux, le regard plein de haine, sans boire ni manger, sans dormir jusqu’au lendemain. Plus obstinées que le soleil de Palerme et plus dures que la férocité des hommes autour d’elles. Puisque, comme dans tout duel, c’est une question de vie ou de mort…

Qu'il est étrange de s'appeler Federico de Ettore Scola,
Sortie le 7 janvier. A l’occasion des vingt ans de sa disparition, Qu’il est étrange de s’appeler Federico retrace l’incroyable parcours de Federico Fellini et notamment la grande histoire d’amitié qu’il partagea avec Ettore Scola, son compatriote cinéaste de onze ans son cadet.

Littérature :

Prends garde,
Luciana Castellina et Milena Agus,
Liana Levi,
17 euros.
Pouilles, printemps 1946. D’un côté il y a les sœurs Porro, qui vivent recluses dans leur palais et ignorent le monde environnant. De l’autre les ouvriers agricoles, bousculés par la guerre et tenaillés par la faim. Les sœurs continuent à tenir leur rang, à se rendre à l’église, à se pencher sagement sur leurs broderies. Les travailleurs, eux, se mobilisent pour obtenir un emploi, nourrir leurs enfants, contenir la pression des réfugiés qui affluent dans la botte du pays. Ce jour de mars 1946 la foule se rassemble sur la place où s’élève la noble demeure pour un meeting syndical lorsqu’un coup de fusil retentit...
A écouter ou à réécouter en podcast, Luciana Castellina et Milena Agus lors de l'émission La grande table sur France Culture : http://www.franceculture.fr/emission-la-grande-table-1ere-partie-milena-agus-et-luciana-castellina-2015-01-06
Ainsi qu'un entretien (toujours en podcast) sur France Inter : http://www.franceinter.fr/emission-lhumeur-vagabonde-luciana-castellina-femme-politique-journaliste-et-ecrivaine-italienne

 

 

Hors Limousin :

Le Pérugin, Maître de Raphaël, Exposition au Musée Jacquemart – André :
Jusqu'au 19 janvier. L'art italien retourne au Musée Jacquemart - André. Après le succès de l’exposition « Fra Angelico et les Maîtres de la lumière » en 2011, le Musée Jacquemart-André propose de redécouvrir un autre grand maître de la Renaissance italienne, Le Pérugin. Connu pour son influence sur le jeune Raphaël, il est avant tout un peintre novateur dont la fortune, très importante dans toute l’Italie au début du XVIe siècle, aura un écho particulier en France jusqu’à l’époque contemporaine.

Exposition De Léonard de Vinci à Michel-Ange, Les Borgia et leur temps au Musée Maillol :
Jusqu'au 15 février. Des armures, bijoux et tableaux de maîtres retracent la folle épopée de cette famille espagnole, qui deviendra symbole de la décadence
dans la Renaissance. De Léonard de Vinci à Michel-Ange, l'exposition « Les Borgia et leur temps » présentée au Musée Maillol retrace le parcours exceptionnel
de la famille Borgia, connue pour les scandales qui entourent certains de ses membres et leur impact dans les sphères intellectuelles et politiques.